L' Union des Métiers du Plâtre et de l'Isolation (UMPI) est une organisation professionnelle qui a pour but de représenter et défendre les entreprises de bâtiment
auprès des pouvoirs publics, des décideurs économiques et des autres acteurs de la construction.

Membre de la Fédération Française du Bâtiment

L'UMPI FFB,UNE FORCE POUR L'AVENIR DES METIERS DU PLATRE ET DE L'ISOLATION

espace adhérent

espace adhérent

Email utilisateur :

Mot de passe

Mémoriser ses identifiants

OK

Vous êtes ici > > >

OK

Métiers

Les 7 vérités du métier de plâtrier

Le plâtrier, spécialiste de l’aménagement intérieur

Du sol au plafond, il intervient à tous les stades du chantier. Et pas pour boucher les trous ! Aujourd'hui, il applique son savoir-faire dans tous les types de travaux rénovation, isolation, protection incendie, aménagement, finition intérieure, décoration...

Pour cela, il utilise une gamme complète de produits : plâtres allégés, projetés et de décoration, plaques de plâtre, briques, carreaux de plâtre, isolants, dalles de plafonds, stuc et staff...

Il peut ainsi répondre à toutes les attentes des clients en matière de confort thermique et acoustique, de sécurité et d'aménagement esthétique.

 

Le plâtrier intervient sur tous type de chantier

Maisons individuelles, logements collectifs, bureaux, écoles, hôpitaux, cinémas, salles de jeux et de spectacles ou encore ouvrages de prestige.... Tout type de bâtiment en neuf ou en rénovation.

 

Le plâtrier, pivot des métiers du second œuvre

                                                                 Il réalise la plus grande partie des aménagements intérieurs, et à ce titre est devenu le chef d'orchestre du second œuvre. Rien ne peut être construit sans lui !

Cloisons, doublages, plafonds, gaines techniques sont indispensables pour assurer le câblage électrique, passer la plomberie, poser les menuiseries...

Avec tous les corps d'état, le Plâtrier accomplit un vrai travail d'équipe.

De la qualité de son travail dépend la réussite du chantier.

 

Le plâtrier peut faire une foule de travaux différents

Il peut être généraliste, soit se spécialiser dans un métier (plâtrier, plaquiste, staffeur stucateur...) ou sur un marché précis comme la maison individuelle ou des bâtiments très techniques (salles de concert, cinémas, châteaux en rénovation).

Les systèmes constructifs en brique, en plâtre et en plaques de plâtre sont en évolution permanente.

Il crée des cloisons de grande hauteur, des plafonds esthétiques et performants, des formes artistiques, des ouvrages de protection incendie, d'isolation thermique ou acoustique... Tout cela avec des solutions de plus en plus sophistiquées qui demandent à la fois savoir-faire et réflexion. Son rôle prend toujours plus d’ampleur.

 

Le plâtrier, créatif et autonome

Sur les chantiers, le plâtrier gère son travail de façon autonome. Approvisionner les matériaux, résoudre un problème, choisir une option technique, ou plus tard encore, faire un devis ou manager des compagnons demandent une parfaite maîtrise de toutes les facettes du métier.

De plus, il joue un vrai rôle de conseil auprès du client et de l'architecte.

À l'aide de cloisons cintrées, de matériaux judicieusement choisis, de moulages, de corniches...  il créé le charme d'un intérieur, c’est son côté artiste.

En essayant toujours de joindre le confort à l'esthétique, car les clients souhaitent de plus en plus disposer d'un espace agréable à l'œil où il fait bon vivre.

 

Le plâtrier contribue à l’environnement

Le plâtre, comme la brique, sont des produits naturels et sains, ni irritants, ni allergisants, ni toxiques. Le premier est fabriqué à partir de gypse, le second à base d'argile et leur fabrication ne rejette pas de gaz toxique.

De plus, ils participent à la réduction de l'effet de serre en contribuant à l'isolation de nos maisons. Enfin, après démontage et tri sélectif, ces produits sont recyclables. Ils ainsi en phase aves les exigences écologiques du XXIème siècle.

 

Le plâtrier, sûr de son avenir

La profession évolue sans cesse. Le marché a de plus en plus besoin de plâtriers. Et les métiers offerts dans cette filière sont nombreux et différents.

Très vite, le jeune plâtrier peut créer son entreprise et devenir son propre patron. Et quels que soient son niveau d'études et son âge, des formations lui sont proposées...

 

Témoignages

Gilles Belvalette, dirigeant d'une entreprise de plaquiste à Rieux (Oise)

« J'ai créé mon entreprise en 1983, et je peux vous dire qu'il y a une vraie carrière à faire dans les métiers du plâtre : la demande est croissante. Il est même parfois difficile d'y répondre ! Alors les jeunes et les moins jeunes on vous attend ! »

 

Christian Werey, dirigeant d'une entreprise de plâtrerie multiservices près de Colmar (Alsace)

« Technicien et créatif le plâtrier peut se mettre au service d'ouvrages de toutes sortes, de la construction de villages du Club-Med en Grèce à des boutiques Cartiers à Lisbonne, ou la Grande Mosquée de Strasbourg... On peut vraiment s'éclater en étant plâtrier. »

 

Guillaume Suteau, plâtrier à Paris. Médaille d'argent aux 35e Olympiades des métiers

« Ce qui me plaît dans mon métier ? Gérer un ouvrage de la conception à la réalisation. Il faut aussi être inventif. En ce moment je prépare le moulage d'une cheminée du 18e siècle. Ce n'est pas de l'art, ça ? »